Demain, la mobilité

Demain, la mobilité sera une mobilité durable. Les urbains ne se déplacent plus comme avant. Ils ont besoin d’une mobilité multimodale, de plus d’informations et de se déplacer en sécurité dans un environnement plus sain à moindre coût.

Aujourd’hui Dreux, c’est 3 km de voies pour cyclistes, 6 lignes urbaines de bus, 1 service de Transport à la Demande (TAD) et de Transport des Personnes à Mobilité Réduite (TPMR). Ce sont des trains réguliers vers Paris et la Normandie et 2 parkings en centre-ville.

Néanmoins, des sujets sérieux persistent :

– le stationnement, dont la gestion mal maîtrisée pénalise l’attractivité et le bon fonctionnement du centre-ville,

– la voiture, avec des entrées de ville (Est et Sud) insuffisamment aménagées pour absorber les embouteillages pendulaires,

– une circulation en centre-ville peu intuitive qui force à de nombreux détours et nuit à un aménagement piétonnier ordonné,

– le vélo, trop peu utilisé sur Dreux faute de voies cyclables,

– le co-voiturage et l’absence d’aires en ville alors que de nombreuses personnes travaillent en région parisienne et à Chartres,

– le train avec une ligne Dreux / Paris très fréquentée mais peu fiable et avec des tarifs inadaptés.

Proposer une nouvelle offre de mobilité à nos citoyens amènerait à revoir certains aménagements existants, proposer de nouveaux développements afin d’adapter la ville aux besoins de ses habitants et leur offrir une meilleure qualité de vie.

Nous aurons besoin de l’engagement de toutes les drouaises et de tous les drouais pour relever ce défi. Toutes les idées sont bonnes à partager, chacun a en lui en une part de la solution, il suffit de les mettre en commun.